Quoi de plus désagréable que de se faire dire ça quand on est sur le point d’éclater… Mais, si cette phrase qui tue avait une part de vérité… Chaque personne a des situations qui l’angoisse, le stresse et lui font perdre ses moyens; Je suis de ce lot, souffrant de l’angoisse de performance depuis toute petite, chaque fois que j’étais en situation d’apprentissage ou de concentration; C’est comme si j’oubliais de respirer, les épaules au-dessus des oreilles et l’impression d’être concentrée mais, au fond, tellement angoissée de comprendre et de réussir que cela me prenait plus de temps à l’intégrer…

 

C’est en 1999 qu’un collègue de classe de mon cours de massage suédois m’a fait cette réflexion sur la respiration consciente et partant de la base pour suivre le cours de manière plus calme et détaché du besoin de comprendre du premier coup… « Heuhhhh??? Quoi? Partant de la base de quoi au juste là???… », me suis-je dit. Sur le coup, je n’ai pas compris le lien mais, il venait de piquer ma curiosité et mon intérêt… J’ai donc commencé à me replonger dans mes exercises de méditation, visualisation et de relaxation que j’avais vu dans mon cours justement intitulé: Relaxation au cégep… Chaque fois que je sortais de ce cours, je me sentais calme et plus alerte et le professeur nous parlait toujours de notre respiration lente et qui devait partir du nombril… Haaaaa! Là, je comprenais…

 

J’ai fait plusieurs lectures, ensuite, je me suis arrêtée pour observer ma respiration…

 

Si vous avez lu mon texte sur les 5 éléments en médecine chinoise, vous allez comprendre que mon côté bois a besoin de vulgariser les choses, pour les intégrer harmonieusement dans ma vie. Donc, comment bien respirer consciemment et simplement?… Ok alors c’est quoi mon truc simple et facile à pratiquer partout ? C’est de s’arrêter un instant, même deux minutes peuvent suffire…

 

D’observer sa respiration… Hein? Ok, si vous avez de la difficulté, mettez la main droite au niveau de votre nombril et la gauche près de votre coeur; Cela  a pour effet de nous faire plus facilement ressentir la respiration et a en plus, un côté relaxant et recentrant vient en bonus ! Bref, maintenant, expirez le plus possible et ensuite inspirez, en sentant votre ventre gonfler… Un truc, comptez jusqu’a 5, maintenez un peu l’inspire et hop expirez en comptant encore jusqu’à 5… Faites ça trois fois et déjà, vous ressentirez la différence…

 

C’est tout? Bien oui, pas plus compliqué que ça! On néglige les bienfaits d’une bonne respiration sur le bien-être général… Je n’en nommerai que 4 qui sont déjà à ne pas négliger: elle induit une relaxation naturelle, améliore la circulation sanguine, aide à la concentration, calme l’impulsivité… Finalement, si les gens respiraient avant de klaxonner, il y aurait sûrement moins de rage au volant…